REGARDEZ LA PIÈCE COMPLÈTE
synopsis

Une chorégraphe, en tournée à Paris, visite le Musée Rodin. Troublée par une sculpture de Camille Claudel intitulée « L’Âge mur », elle cherchera à recréer dans son travail, la charge émotive portée dans le mouvement suspendu de « L’Implorante », troisième personnage de cette composition de bronze personnifiant la sculpteure. C’est en puisant dans la douleur d’une rupture amoureuse qu’elle croyait évacuée que la chorégraphe pourra recréer ce mouvement. Et les deux femmes ne seront qu’une, le temps d’un mouvement…


Claude Guilmain, idéateur de la pièce "L'implorante", partage comment le mélange des technologies à l'instinct créatif a permis la création de cette oeuvre dès plus visuelle.
En Coulisses "Conception Multimedia"
Claude Guilmain

Auteur, concepteur, scénographe et metteur en scène, Claude Guilmain est cofondateur du Théâtre La Tangente et en a été le directeur artistique de 1994 à 2007. Il a signé la mise en scène de Petits crimes conjugaux au Théâtre du Trillium, production en lice pour le Masque de la production franco-canadienne en 2005, et a réalisé quatre documentaires pour l'Office national du film du Canada. Claude Guilmain est l’auteur en résidence du Théâtre La Tangente. Il est lauréat du prix d’excellence artistique catégorie arrière-scène de Théâtre Action pour la direction de production et la scénographie de L’Implorante, et récipiendaire du Prix littéraire Émile Ollivier pour son récit poétique Comment on dit ça, « t'es mort » en anglais?

Sylvie Bouchard - La chorégraphe

Originaire de Montréal, Sylvie a travaillé à la production de Salome du Houston Grand Opera et de l’Opéra de Vancouver, en temps que danseuse et assistante au chorégraphe Serge Bennathan, dans une mise en scène d’Atom Egoyan. En 1999, Sylvie Bouchard est en nomination pour un prix Dora Mavor Moore – meilleure performance – pour son solo Cassiopeia. En 1997, elle fonde la Compagnie CORPUS avec David Danzon, qu’elle codirigera jusqu’en 2008. Elle est la créatrice de Dusk Dances, un festival de danse dans les parcs publics. Sylvie Bouchard est la récipiendaire du Prix K.M. Hunter 2009 pour artistes en danse, et fonde son propre véhicule artistique en 2008, la Compagnie BoucharDanse.

Bernard Meney - La voix d’Auguste Rodin

Né à Montréal en 1953, Bernard Meney est diplômé des Grands Ballets Canadiens et du Conservatoire d’Art dramatique de Montréal (1977). En plus d’une carrière en danse élogieuse en Europe et au Québec, il travaille également dans le domaine du cinéma et de la télévision. Il participe ensuite à l’aventure du Théâtre Ubu de Denis Marleau, monte des créations, notamment à l’École Nationale du Cirque de Montréal (1995), et poursuit parallèlement un travail de recherche en scénographie aux Beaux-Arts de Rome (1997). Responsable des Arts de la Scène au Centre Culturel Canadien de Paris en 2000, il revient au Québec interpréter On purge bébé de Feydeau-Haentjens au Rideau-Vert en 2003. Plus récemment, il crée le solo Comment on dit ça, « t’es mort » en anglais de C. Guilmain et L.Naubert pour le Théâtre La Tangente de Toronto.

Louise Naubert - La voix de Camille Claudel

Comédienne et musicienne de formation, elle a interprété une soixantaine de rôles au théâtre et signé plusieurs mises en scène. On a pu l’apprécier dans plusieurs productions du Théâtre français du Centre national des Arts tant à Ottawa, qu'à Montréal et à Québec. Elle a travaillé sous la direction, entre autres, de Denis Marleau, André Brassard, Denise Filiatrault, Kelly Robinson et Diana Leblanc. Pour le Théâtre La Tangente, son adaptation théâtrale et mise en scène du récit poétique Les Cascadeurs de l’amour de Patrice Desbiens s'est mérité le premier Masque de la Production franco-canadienne en 2000. Directrice artistique du Théâtre La Tangente depuis l’automne 2007, elle est lauréate du prix de mise en scène John Hirsch du Conseil des Arts de l’Ontario.

Claude Guilmain - Mise en scène

Auteur, concepteur, scénographe et metteur en scène, Claude Guilmain est cofondateur du Théâtre La Tangente et en a été le directeur artistique de 1994 à 2007. Il a signé la mise en scène de Petits crimes conjugaux au Théâtre du Trillium, production en lice pour le Masque de la production franco-canadienne en 2005, et a réalisé quatre documentaires pour l'Office national du film du Canada. Claude Guilmain est l’auteur en résidence du Théâtre La Tangente. Il est lauréat du prix d’excellence artistique catégorie arrière-scène de Théâtre Action pour la direction de production et la scénographie de L’Implorante, et récipiendaire du Prix littéraire Émile Ollivier pour son récit poétique Comment on dit ça, « t'es mort » en anglais?

Louise Naubert - Mise en scène

Comédienne et musicienne de formation, elle a interprété une soixantaine de rôles au théâtre et signé plusieurs mises en scène. On a pu l’apprécier dans plusieurs productions du Théâtre français du Centre national des Arts tant à Ottawa, qu'à Montréal et à Québec. Elle a travaillé sous la direction, entre autres, de Denis Marleau, André Brassard, Denise Filiatrault, Kelly Robinson et Diana Leblanc. Pour le Théâtre La Tangente, son adaptation théâtrale et mise en scène du récit poétique Les Cascadeurs de l’amour de Patrice Desbiens s'est mérité le premier Masque de la Production franco-canadienne en 2000. Directrice artistique du Théâtre La Tangente depuis l’automne 2007, elle est lauréate du prix de mise en scène John Hirsch du Conseil des Arts de l’Ontario.

Sylvie Bouchard - Chorégraphie

Originaire de Montréal, Sylvie a travaillé à la production de Salome du Houston Grand Opera et de l’Opéra de Vancouver, en temps que danseuse et assistante au chorégraphe Serge Bennathan, dans une mise en scène d’Atom Egoyan. En 1999, Sylvie Bouchard est en nomination pour un prix Dora Mavor Moore – meilleure performance – pour son solo Cassiopeia. En 1997, elle fonde la Compagnie CORPUS avec David Danzon, qu’elle codirigera jusqu’en 2008. Elle est la créatrice de Dusk Dances, un festival de danse dans les parcs publics. Sylvie Bouchard est la récipiendaire du Prix K.M. Hunter 2009 pour artistes en danse, et fonde son propre véhicule artistique en 2008, la Compagnie BoucharDanse.

Claude Naubert - Musique et environnement sonore

Claude compose et réalise des environnements sonores au théâtre depuis 1974. Il en a signé plus d’une cinquantaine pour les principales compagnies théâtrales de la région d’Ottawa-Gatineau et de Toronto. Il a aussi composé des trames musicales pour des émissions dramatiques à Radio-Canada et pour des documentaires de l’ONF. Il a étudié au Conservatoire de musique du Québec à Hull ainsi qu’au Département de musique de l’Université d’Ottawa en chant, guitare, écriture musicale et arrangements. Claude participe régulièrement aux productions du Théâtre La Tangente.

Guillaume Houët-Brisebois - Éclairages

Impliqué dans le milieu de la danse et du théâtre depuis plus d'une douzaine d’années, Guillaume alterne technique de scène, régie, direction technique et de production, tant en création qu’en tournée, mais se consacre d’abord et avant tout à la conception d'éclairage. De plus, il a voyagé au Rwanda en octobre 2009 où il a assuré la régie de « Goodness » de Volcano Theatre de Toronto. Il travaille occasionnellement avec José Navas, de Compagnie Flak, à titre de directeur/régisseur. Récipiendaire en 2007 d’un prix d’excellence décerné par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada, Guillaume est trois fois lauréat du prix de la Conception d’éclairage de l’année, remis par Les Prix Rideau Awards d’Ottawa.

Duncan Appleton - Composition d’images et dispositif scénique (en collaboration avec Claude Guilman et Louise Naubert)

Duncan Appleton travaille professionnellement au théâtre depuis vingt ans. Il a travaillé comme concepteur d’éclairages et concepteur sonore dans plusieurs villes canadiennes et à l’étranger, ainsi que pour les croisières des Celebrity Cruise Ships. Il s’intéresse, ces temps-ci, aux nouveaux médias incorporant la vidéo interactive et les multimédias aux arts de la scène, à la photographie et à la technologie informatique. Duncan est directeur de production au Théâtre Glendon (Université York) depuis maintenant dix ans, et enseigne au Département d’études en art dramatique du Collège Glendon.

Aurélien Muller - Régie

Aurélien est un photographe indépendant basé à Toronto. Caméraman de formation, il fréquente ensuite l`école de photographie de Vevey (Suisse) avant de venir étudier les relations internationales à l`université York. Collaborant pour la première fois avec le Théâtre La Tangente sur L`implorante, il remplit plusieurs rôle au gré des besoins inhérents au théâtre de création.

L'implorante (...) nous offre un spectacle inclassable, explorant les domaines du théâtre, de la danse, de la sculpture et de la vidéo. (...) Intéressant sur le plan technique, déroutant par son écriture, fascinant par les pas de danse avortés jusqu'au moment de grâce final... ce spectacle place le débat sur le plan artistique au-delà de sa localisation et aurait sa place dans pas mal de programmations en Europe. ”
Émile Lansman, éditeur et observateur privilégié du théâtre, 16 septembre 2011
AUTRES CRITIQUES

Le Théâtre la Tangente propose des projets de créations hybrides où se croisent le théâtre, la musique, la danse, la vidéo, autant de productions dont l’architecture repose sur la parole, le corps et l’espace et dont les thèmes explorent le lien avec soi-même dans le rapport à l’autre.

En jetant un regard sur notre condition humaine qui nous pousse à toujours chercher un sens à ce qui nous arrive (hasard, probabilité, destinée), la Tangente privilégie des créations qui proposent une vision du monde singulière et unique. Des productions qui portent à réflexion. Les projets artistiques de la compagnie sont le fruit de recherche et d’exploration, et non de commandes. C’est la polyvalence de ses artistes qui est à l’origine des projets pluridisciplinaires de ce théâtre de création.